Plan d'affaires



PREAMBULE

 

Nombreux sont ceux qui rêvent de devenir un jour leur propre patron et de fonder leur propre entreprise. L'espace économique franco-allemand profite des idées innovantes des créateurs d'entreprise et du dynamisme dont ils font preuve. Ce sont avant tout les petites et moyennes entreprises qui font figure de "colonne vertébrale" de l'économie. Sur le parcours de l'idée à sa réalisation il y a cependant quelques écueils à éviter. Voilà pourquoi les informations sont l'alpha et l'oméga de la création d'une entreprise. Pour emporter le succès lorsqu'on franchit le cap de l'autonomie, il faut avant tout bien réfléchir et élaborer minutieusement son plan. Nous vous souhaitons donc de réussir dans l'élaboration de votre plan et de franchir brillamment le cap de l'autonomie !


PHASE DE PLANIFICATION


Il s'agit durant la phase de planification de concrétiser votre idée commerciale et de l'établir sous forme de plan d'affaires. Pour cela, imaginez vous en tant que lecteur de votre plan d'affaires, adoptez le point de vue critique d'une banque ou d'un partenaire potentiel. Essayez de convaincre avec des faits pertinents et des contenus concrets. Soyez concis. Ce n'est qu'avec un concept concluant que vous emporterez le succès auprès des banques, de vos partenaires et avant tout de vos clients. Un plan d'affaires en bonne et due forme aborde les points suivants :

  • un summary - un court résumé des faits les plus importants,
  • qui est le créateur de l'entreprise,
  • la forme juridique, 
  • l'emplacement,   
  • une étude de marché,
  • l'analyse de la concurrence ,
  • la définition de l'USP (unique selling preposition), donc la particularité de votre offre,
  • des actions marketing,
  • des contacts auprés de client et de fournisseur,
  • une prévision de votre rentabilité,
  • le calcul de charge admissible (Tragfähigkeit),
  • le plan de financement et de vos besoins en capitaux,  
  • votre plan de liquidité.



SANS PLANIFICATION, POINT DE REUSSITE


"Pourquoi donc dresser un plan d'affaires ? L'avenir est écrit là-haut dans les étoiles" !

Une phrase qui revient souvent dans les entretiens avec des créateurs/créatrices d'entreprises ; mais la plupart du temps ils finissent vite par comprendre. D'une part, les créateurs d'entreprise n'omettent que trop volontiers qu'il s'agit ici de leur propre argent, de leur risque personnel, et surtout de leur propre existence. Il arrive que l'achat du véhicule de service soit mieux préparé que la création de l'entreprise elle-même. D'autre part, les statistiques montrent que par une création prévue en détail on emporte bien plus de succès qu'avec un départ sans planification.

Le plan d'affaires sert principalement au créateur lui-même - en tant qu'instrument d'aide à la décision, baromètre des risques et but à atteindre - et, directement en deuxième position, aux banques et aux organismes de promotion, en tant que base d'évaluation pour l'attribution de crédits ou de soutien financier.

Cepedant le plan d'affaires ne devrait pas non plus être perçu comme le produit d'une réflexion ponctuelle appuyée sur des statiques ; le plan d'affaires est un instrument dynamique qui doit être adapté en permanence à l'évolution des conditions, à la situation du marché et à l'état des connaissances du créateur.

 


SUR LA VOIE DE L'AUTONOMIE


On peut se jeter dans l'autonomie comme on se jette dans de l'eau froide, dans un nid déjà fait ou en compagnie de partenaires.

Se jeter dans l'eau froide
Créer une entreprise, c'est partir de zéro. Il vous faut encore dans un premier temps conquérir votre marché et ensuite vous y assurer une place solide. Il vous faut établir des relations avec des clients et des fournisseurs, chercher un noyau de collaborateurs, vous faire une réputation, en un mot, vous devez franchir l'étape critique de la phase de lancement. Toutefois la création d'une entreprise nouvelle ne comporte pas que des risques ; vous avez aussi une chance de monter votre entreprise selon votre propre conception.

Se jeter dans un nid déjà fait
"Dans un nid déjà fait", cela sonne bien - cependant ce n'est pas non plus exempt de risques. Plus de la moitié des dépôts de bilan ont lieu suite à la reprise d'une entreprise. Malgré tout, la reprise d'un établissement déjà implanté a plus d'avantages que d'inconvénients.
Reprendre une entreprise peut être comparé à un procès : L'entreprise ne peut réussir que si l'ancien propriétaire s'engage à suivre le nouveau pendant deux ans au minimum, à le présenter aux clients, aux fournisseurs et avant tout aux collaborateurs. A ce niveau, le coût d'achat est presque d'une importance secondaire. Cependant c'est un investissement qui doit être examiné par des spécialistes en matière de rentabilité et de gestion durable. Les banques, les CCI, des fédérations et des conseillers des impôts sont là pour vous aider dans l'estimation de l'entreprise que vous voulez reprendre. Du reste, ces mêmes recommandations sont aussi valables pour une prise de participation à une entreprise. S'il est judicieux ou non de s'intégrer à l'entreprise, cela dépend du prix de la participation, des perspectives d'avenir de l'entreprise et de la nature des obligations des associés.

Se jeter en compagnie d'un partenaire - la franchise
Cela fait des années que l'offre en matière de franchise s'accroît. Il se trouve toujours plus d'offres de franchisage pour couvrir des secteurs de marché toujours plus vastes. Si dans les années 80 il ne s'agissait que de "fast-foods", on trouve même de nos jours des offres de franchise dans la branche délicate des conseils. L'avantage du franchisage réside dans l'accompagnement du franchisé par le franchiseur qui lui apporte son savoir-faire (le système), le nom de sa marque ainsi que sa notoriété en échange de royalties. Toutefois, en tant que franchisé vous êtes tenu de respecter le cahier des charges du franchiseur. Et ce cahier des charges peut être si strict que votre liberté d'action - qui est un élément essentiel de l'autonomie - s'en trouvera nettement réduite.

Plan d'affaires

Das schriftliche Konzept

Confédération allemande des assurances (GDV)
  www.gdv.de

Deutscher Factoring Verband e.V.
  www.factoring.de

Publications

Derzeit sind keine Publikationen vorhanden.

Personne de contact

CHRISTIAN MÜLLER

IHK Südlicher Oberrhein
Lotzbeckstr. 31
77933 Lahr
Tel.: +49 (0) 7821 2703 641
Fax: +49 (0) 7821 2703 619
christian.mueller@freiburg.ihk.de 

Cookies make it easier for us to provide you with our services. With the usage of our services you permit us to use cookies.